Les logiciels de recrutement sont d’une redoutable efficacité

Lancer une procédure d’embauche coûte cher et monopolise beaucoup trop votre temps ou celui de vos collaborateurs. À l’heure de l’informatisation à outrance, on ne s’étonne plus que le recours aux logiciels de recrutement s’impose petit à petit comme solution impérative pour gagner du temps. Et ce n’est pas par pur hasard : ces petits chefs d’œuvre, créés par un tandem d’informaticiens experts en RH, ont prouvé depuis un moment leur efficacité lors des campagnes de recrutement.

Pourquoi utiliser un logiciel de recrutement ?

Il existe aujourd’hui un nombre incalculable de logiciels dont certains ont pignon sur rue. C’est le cas de Intuition Software, un Applicant Tracking Systems (système de gestion de candidats), qui n’a plus à faire ses preuves auprès des professionnels des ressources humaines. Un des avantages de ce type d’outil est qu’il permet un incroyable gain de temps au niveau de l’analyse des candidatures basée, entre autres, sur les CV. Il se charge de leur tri et même de leur classement pour mettre la main sur les meilleurs profils très rapidement. Mieux encore, ces logiciels offrent la possibilité d’un suivi des employés nouvellement embauchés. En amont, c’est tout le processus de recrutement qu’il aide à mettre en place : critères académiques nécessaires pour l’exercice d’une fonction, type d’expérience souhaitée, atouts nécessaires, établissement de l’offre d’emploi. Les logiciels peuvent aussi se charger de la mise en ligne de l’annonce sur les différentes plateformes spécialisées.

Quels sont les critères d’un bon logiciel de recrutement

La taille de la structure compte pour beaucoup dans le choix du logiciel. Il est beaucoup plus intéressant pour une moyenne ou grande entreprise d’investir dans un logiciel de recrutement que pour une petite ou une micro entreprise. Par ailleurs, veillez à ce que le logiciel ne soit pas entièrement autonome pour éviter le risque d’un recrutement qui ne vous convient pas ! La décision finale doit incomber au recruteur et non au logiciel ! Dans ce même ordre d’idée, le recruteur doit pouvoir paramétrer lui-même l’outil pour gérer le motif de rejet des candidatures. Ceci étant, des fonctionnalités permettant d’affiner les analyses sont les bienvenues.

 

 

 

About Author

sebastien